S'identifier
Saisissez votre nom d'utilisateur pour La Ligue pour la Protection des Oiseaux Auvergne.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.

Vous êtes ici

Chasse : dites NON à l’ « exploitation judicieuse de certains oiseaux » !

06/11/2019

Un projet de décret gouvernemental cherche à contourner la directive européenne de protection des oiseaux à travers de sournoises dérogations.

 La LPO appelle l’ensemble de ses sympathisants à s’opposer massivement au projet de décret du Ministère de l’écologie précisant les modalités de mise en œuvre des dérogations prévues aux articles L. 424-2 et L. 424-4 du code de l’environnement pour la chasse de certains oiseaux de passage.

Participez à la consultation publique

Sous son apparence anodine et technocratique, ce décret est en fait une énième tentative du gouvernement d'Emmanuel Macron pour prolonger la chasse aux oies cendrées en février, annulée à douze reprises par le Conseil d’Etat suite à des recours de la LPO, et pour pérenniser les chasses traditionnelles, dont le piégeage à la glu, qualifiées dans ce texte d’« exploitation judicieuse de certains oiseaux ».

Restes d’un Rouge-Gorge, « libéré » par un piégeur à la glu - Crédit photo : LPO

Devant la justice, les piégeurs à la glu affirment systématiquement que leur pratique est sélective et ne concerne que les Grives et les Merles, qu’ils considèrent comme abondants et donc à « exploiter judicieusement ». Selon eux, les autres espèces d’oiseaux englués seraient immédiatement relâchées indemnes. Le 20 Décembre, le tribunal correctionnel  de Draguignan jugera pourtant la destruction d’un Faucon Crécerelle par un piège à glu dans le Var. La LPO dispose également de preuves documentant de récentes captures fatales de Mésange bleue, de Rouge-Gorge (voir photo) et de Tarier pâtre.

Source : LPO France