S'identifier
Saisissez votre nom d'utilisateur pour La Ligue pour la Protection des Oiseaux Auvergne.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.

Vous êtes ici

Financement participatif : Un drone pour la sauvegarde des oiseaux nicheurs au sol

21/06/2018
Depuis plus de 30 ans, la LPO Auvergne protège les populations de Busards cendrés en intervenant dans les parcelles, avec l’aide des agriculteurs, avant le passage des moissonneuses. En 2017 et 2018, nous avons fait appel à un pilote de drone bénévole qui intervient au moment de la localisation des nids dans la parcelle. La LPO Auvergne souhaite développer les actions de détection en drone de nids dans les prairies et cultures. Des espèces menacées comme le Courlis cendré, l’Œdicnème criard ou le Vanneau huppé pourraient ainsi bénéficier de suivis et d’actions de protection des nids pour éviter qu’ils soient détruits lors des moissons.

>>>> Consulter le projet et faire un don sur HelloAsso

 

Des oiseaux menacés

Plusieurs espèces d’oiseaux des milieux agricoles ont accusé un fort déclin ces dernières décennies et les oiseaux qui nichent au sol ne sont pas épargnés. Le Busard cendré, le Vanneau huppé, l’Œdicnème criard et le Courlis cendré sont tous les quatre classés  «menacés» sur la Liste Rouge des Oiseaux Nicheurs d’Auvergne. Les machines fauchent et moissonnent à  grandes vitesse et souvent, les œufs et les jeunes n’en réchappent pas. Quand les agriculteurs sont informés de la présence d’une nichée sur un secteur de leur parcelle, ils acceptent souvent d’éviter cette zone et de laisser un peu de végétation pour que les poussins puissent grandir sereinement.

 

Utilisation d’un drone

Aux printemps 2017 et 2018, un pilote licencié bénévole, est venu  en Limagne pour utiliser son  drone afin de faciliter la protection des nichés de busards. L’appareil  intervient après la phase de repérage de nids. Le drone survole la parcelle à environ 24m de hauteur, il repère le nid, descend à 3m, enregistre ses coordonnées, prend une photo et repart. Que du positif : les adultes reviennent au nid après le passage du drone très rapidement, plus vite que lors d’une visite à pied classique ; un gain de temps considérable car on peut savoir si le nid est occupé, le nombre de jeunes et leur âge, sans avoir à se rendre sur le nid qui se trouve en plein milieu d’une parcelle ; évite le risque de prédation créé par le chemin tracé dans le champ lorsque l’on s’y rend à pied.

Le drone s’avère être l’outil parfait pour faciliter le repérage des nids dans les grandes cultures et prairies. La LPO Auvergne souhaite ainsi pérenniser son utilisation dans les actions de protection du Busard cendré, mais aussi imaginer et développer d’autres suivis sur des espèces d’oiseaux qui nichent au sol.

En juin 2018, des essais sur la recherche de nids de Courlis cendré ont été menés dans le Cantal avec l’intervention bénévole de l’entreprise Oxygène Drone. De nouveaux vols devraient être prévus plus tôt dans la saison en 2019 avec, en réflexion, l’utilisation d’une caméra thermique. L’objectif du repérage de ces nids  est de pouvoir ensuite mettre en place des actions de protection pour éviter la destruction involontaire des œufs ou des poussins.

Le projet

Pour réellement pouvoir développer ces projets, expérimenter des détections de nids sur différentes espèces et être libre d’utiliser cet outil plus fréquemment, la LPO Auvergne souhaite faire l’acquisition d’un drone et former un salarié à son utilisation.

>>>> Consulter le projet et faire un don sur HelloAsso