S'identifier
Saisissez votre nom d'utilisateur pour La Ligue pour la Protection des Oiseaux Auvergne.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.

Vous êtes ici

Rando’oiseaux entre Moulin à eau et coulée de lave de la vallée de l’Ance

Communes 
Saint Julien d'Ance
Département 
Haute-Loire
Distance 
4,5 km
Durée 
2h
Difficulté 
Facile

Par Franck Chastagnol LPO Auvergne et Gérard Triolaire « Les Amis de Saint Julien d’Ance »

Niché au cœur du plateau granitique du Haut-Velay, entre les sapinières du Livradois et les gorges de la Loire, sur les rives de l’Ance du Nord, le territoire de Saint Julien d’Ance comporte de nombreux atouts naturels. La coulée de lave de Bourianne et le Moulin d’Ancette sont les incontournables de la commune. Ce sentier propose de parcourir ce territoire afin d’en déceler les richesses.

Saint Julien d'Ance - Gérard Triolaire

Accès : En arrivant à Saint Julien d’Ance depuis Saint Georges Lagricol,  passer l’entrée du bourg et prendre la première à gauche, en épingle à cheveux, pour rejoindre l’aire aménagée en bordure de l’Ance (suivre pancarte Moulin d'Ancette).

Itinéraire : 4,5 km (deux heures à une demi-journée), bonnes chaussures recommandées. Assez facile. Avant de partir, demander à l’association «des Amis de Saint Julien d’Ance » (tél : 06 79 42 93 05 ou 04 71 04 98  83)  une visite du Moulin d’Ancette dont les origines  remontent au 14ème siècle, et reconstruit en 1868 dispose d’un ensemble complet de meunerie en état de fonctionnement.

Du point de parking, remonter en direction du bourg et surveiller les prairies, lisières et le sommet des forêts environnantes où chassent la Buse variable, le Grand Corbeau, le Milan royal, ainsi que la rivière, lieu de villégiature des Bergeronnette grises et des ruisseaux, du Cincle plongeur. A l’approche des maisons, Chardonnerets, Rougequeue noir vous accueillent.

1 – Au sommet de la côte, prendre la route à droite, repasser devant l'entrée de l'église, en direction de Saint Georges Lagricol, et, prendre ensuite, 100m plus loin,  le chemin montant, à gauche ; Hirondelle de fenêtres et Martinets noirs animent les ruelles de leurs voltiges et cris aigus. Puis monter à droite dans le village.

2- Avant la croix des Capucins tourner à la première à gauche. Laisser la route d ' « Uffarges ». Ce début de chemin goudronné monte près d’un château d’eau, à l'entrée du plateau des Chaffoix. Les oiseaux des jardins et du bocage se font entendre : Fauvette à tête noire, Troglodyte mignon.

Traverser les forêts entretenue en futaie jardinée (coupe des vieux arbres pour laisser la place aux plus jeunes) où le Pic noir est bien présent : loges, souches et chandelles percées etc…

Arriver sur un replat, continuer tout droit le chemin forestier jusqu’à un panneau indiquant la coulée de lave à gauche.

3- Suivre le balisage jaune jusqu’à la table d’orientation de la coulée qui permet de découvrir le pays de Saint Julien d’Ance en direction du Nord, des monts du Forez et de Pierre-sur-Haute.

La coulée de lave de Bourianne, est plutôt un éboulis de roches basaltiques en prismes appelés « orgues ». A l’origine, une coulée de lave basaltique remplit une partie de la vallée de l’Ance. La rivière Ance détournée, creusa un itinéraire en parallèle dans des roches plus anciennes, plus friables. Petit à petit, la coulée se trouva en hauteur,  du fait du travail d’érosion de l’Ance en contrebas. On appelle cela une inversion de relief géologique. Ses bordures soumises au gel de la dernière période glaciaire et portant sur des argiles lessivées par des sources souterraines s’effondrèrent et glissèrent ici sur près d’1 km !.

Ce type d’éboulis est souvent le repère des blaireaux et renards… Redescendre par la droite le long de la coulée.

4 – Arriver sur la route, prendre à gauche jusqu'au point d’information de Bourrianne en bord de route. Ensuite, revenir sur ses pas et pénétrer dans le village de Bourrianne. prendre ensuite le PR 559 à gauche. Au lavoir prendre en dessous à droite un chemin avec un portillon en bois. Le passer et continuer tout droit jusqu’à la route. Pouillot véloce, Sittelle torchepot, Bondrée apivore tournent autour des boisements.

La prendre dans la même direction sur 100m puis descendre à droite dans le bois par un escalier. Rouge-gorge familier et Mésanges dont la « nonette » s’entendent plus que ne se voient ! Le Pic noir à encore fait des siennes, ayez l’œil…

5 – Arriver à une petite route, la remonter sur 30m et prendre à droite un chemin qui passe au-dessus du lagunage. Traverser un pré qui longe l’Ance du Nord. Rechercher là les traces de Loutres et les écrevisses américaines dont elle se repait. Et les Moules perlières ? Combien de temps résistera la petite population de l’Ance du Nord face aux pollutions de notre société ?

Passer une passerelle qui surplombe Le Lembron, qui, à cet endroit, rejoint  l'Ance et revenir au point de départ.

 

Pic Noir - François Guelin