S'identifier
Saisissez votre nom d'utilisateur pour La Ligue pour la Protection des Oiseaux Auvergne.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.

Vous êtes ici

Secourir un oiseau


 


 

Nous vous rappelons que la majorité des espèces est protégée. La détention d'un oiseau (même un moineau) est donc interdite par la loi. Cette page est destinée à vous informer, mais il ne faut en aucun cas tenter de sauver l'oiseau vous-même.

Lorsque vous trouvez un oiseau blessé ou tombé du nid, vous voulez l'aider : c'est bien mais encore faut-il savoir quoi faire ! 

Dans tous les cas, sachez que les oiseaux ont l'odorat peu développé. Si l'on touche un petit, il ne sera pas rejeté de sa famille. Par contre, toucher un jeune mammifère, c'est le conduire vers une mort certaine car ses parents le rejetteront. 

De plus, la loi interdit de détenir en captivité un oiseau sauvage quel qu'il soit. Dans la région, le Centre de Sauvegarde est un des seuls autorisés à le faire, et sûrement le plus compétent.  

Ne forcez jamais un oiseau à boire, l'eau risque de passer dans les poumons (risque d'étouffement) et les rapaces, quant à eux, s'hydratent avec leurs proies. 

Quels sont les bons et mauvais gestes ? Comment les transporter en Centre de Sauvegarde ? Quels sont les aliments à éviter ? Voici quelques conseils ci-dessous (cliquez sur les images pour télécharger les documents en pdf).

 

    

 

ALIMENTATION NON ADAPTEE :
  • Pain : riche en sel, pauvre en nutriments et risque de gonflement dans l'estomac.
  • Lait et dérivés : difficulté à digérer
  • Croquettes bas de gamme (riche en sel, peu de protéines et beaucoup de résidus de boulangerie )
  • Steak haché : difficulté à digérer, sauf pour les carnivores (et uniquement pour dépanner un ou deux jours)
  • Pâtée chat/chien bas de gamme : riche en sel et grasse (plumage détérioré)
  • Jaune d'œuf liquide : risque de salissures du plumage pouvant entrainer hypothermie et infection cutanée → mort , et certains oiseaux ont du mal à le digérer
  • Produits sucrés, salés, biscuits.
 IMPORTANT : ne forcez jamais un oiseau à boire ou à manger

 

Alerte canicule !

En cas de fortes chaleurs, il se peut que vous trouviez un oiseau adulte ou un oisillon déshydraté. Si tel est le cas, il est important de suivre les recommandations de la fiche conseil ci-dessous au risque de leur causer une noyade sèche ou une hypothermie.
Merci de votre vigilance.
 
Et pour les aider à faire face à ces fortes chaleurs et leur éviter une déshydratation, un geste simple suffit : installer à l’ombre, dans votre jardin ou sur votre balcon, un récipient peu profond (3-4 cm) rempli d'eau fraîche. Veillez à ce qu'il soit disposé dans un endroit dégagé où les oiseaux peuvent voir venir les éventuels prédateurs. Cela permettra aux oiseaux et aussi aux hérissons, aux écureuils et aux abeilles de se désaltérer en toute sécurité. Cette eau devra être renouvelée idéalement tous les matins aux heures fraîches afin d’éviter la propagation de maladies, la prolifération des moustiques et maintenue à un niveau constant.
 
 

Conseils par espèce

 Vous trouverez ci-dessous des fiches et pages de conseils de différentes associations selon l'espèce d'oiseaux que vous avez trouvé.

Les rapaces

  

                                                                                                                             

Les passereaux

  

  

Autres

  

 

Dans tous les cas, vous pouvez nous contacter !

07 76 32 59 77 - 04 73 27 06 09

cds.auvergne@lpo.fr

Informations actualisées sur les horaires d'ouverture du standard téléphonique ici