S'identifier
Saisissez votre nom d'utilisateur pour La Ligue pour la Protection des Oiseaux Auvergne.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.

Vigilance : Dates de battues sur la Réserve du Val d'Allier

02/01/2018

Nous vous informons que jusqu'à fin mars, plusieurs battues seront organisées les jeudis sur la Réserve Nationale du Val d'Allier. Il nous est impossible de connaître à l'avance les secteurs d'intervention puisqu'ils sont choisis la veille de la battue.

Ainsi, nous vous déconseillons de vous rendre sur la réserve à ces dates :

- jeudi 11 janvier (journée entière)
- deux autres battues doivent avoir lieux soit le 18 ou 21 et soit le 25 oi 28 - leurs dates seront fixées en fonction de la météo /!\ Restez vigilants à ces dates-là
 
 
Ces battues concernent la destruction de sangliers (sous l'autorité du préfet), elles sont organisées et encadrées par l'ONF.
 
Nous vous communiquerons ultérieurement les dates pour février et mars.

 

Grues cendrée : Elles sont au rendez-vous !

14/12/2017

Qui se souvient de l’époque où les grues n’étaient que de passage ? C’était il y a une vingtaine d’années. Depuis le tout début des années 2000, elles hivernent parmi nous en Bourbonnais. La Réserve en a d’abord hébergé par dizaines, puis par centaines et maintenant par milliers. Farouches, elles apprécient la tranquillité de la Réserve naturelle pour y passer la nuit et les grands champs des environs pour se nourrir de jour.

Cet oiseau, un des plus grands d’Europe a une envergure de plus de 2 mètres pour un poids d’environ 5 kg. Au sol comme en vol, les grues attirent l’attention ; leurs krou krou ou grou grou sonores et répétés s’entendent à plus de 2 km. Comme de plus, elles sont grégaires, le concert ne passe pas inaperçu.

Au sol, l’oiseau mange du maïs et d’autres graines ainsi que des insectes et des vers, tout en se chamaillant par bons désordonnés avec ses voisins. En vol, les grues font le spectacle. Les centaines d’oiseaux mêlent les vols planés, les vols battus, les rondes, les alignements et les vols en V.  Elles s’accordent pour créer un paysage aérien changeant. Peu d’oiseaux sont capables de créer de telles émotions.

Chaque année les meilleurs sites d’observations s’échelonnent à l’ouest de la route D 300 entre La Ferté et Bessay, vers les lieux-dits La Jarrie, Les Grands Débris, La Caillouse et, plus près de Bessay, les Isles mais, bien entendu, leurs vols s’observent partout sur les deux rives bordant la Réserve.

Photo : Grues cendrée - Romain Riols

Projet étudiant : Un film de présentation en tournage

14/12/2017

Trois étudiants de la Licence Professionnelle « Technique du Son et de l’Image » de l’IUT d’Allier de Vichy travaillent sur une vidéo de présentation de la Réserve dans le cadre d‘un projet tutoré. Leur film, court, sera une invitation à venir dans la Réserve. Depuis le mois d’octobre, ils la parcourent en tous sens pour recueillir de belles images. Un rendu est attendu pour mars.

Comité consultatif : De nombreux projets en cours

14/12/2017

Le 22 novembre s’est tenu le comité consultatif annuel à Saint-Loup, une des 9 communes de la Réserve. Comme d’habitude, il fut présidé par le Secrétaire général de la préfecture. La réunion fut chargée avec de nombreux sujets évoqués : l’état d’avancement du schéma de valorisation, les grandes orientations du 3e plan de gestion de la Réserve, une stratégie pour la préservation d’une mosaïque des milieux naturels par gestion ou libre évolution LPO/Cen Allier, un retour sur l’année écoulée…

Ancrage local : Une concertation en marche

14/12/2017

L’intégration de la Réserve dans le tissu local est une des clefs contribuant à la réussite de la gestion d’une Réserve. Récemment, les gestionnaires ont donc participé à de nombreuses réunions parmi lesquelles celles consacrées aux futurs travaux de la RCEA, au 3e plan de gestion, à la gestion des sangliers, aux pacages de franc-bord, avec la DREAL, la DDT, la Chambre d’Agriculture, la Fédération de chasse…

 

Entretien des sentiers: Nettoyage exceptionnel après les forts vents du printemps

14/12/2017

Les gestionnaires de la Réserve ont depuis longtemps créé une vingtaine de kilomètres de sentiers pour pénétrer dans la Réserve, spécialement vers les zones où se remisent les sangliers. Il faut en effet pouvoir accéder partout, y compris dans les secteurs les plus embroussaillés, si on veut être efficace lors des battues administratives.

Or la fin du printemps a vu un épisode de forts coups de vents. Si les chablis participent à la vie d’une ripisylve, ils sont plus gênants lorsque les arbres abattus encombrent les chemins. Ce fut le cas à de nombreuses reprises un peu partout. Tant et si bien qu’il a fallu faire un effort de nettoyage de grande ampleur cette automne (doublement du budget de temps imparti d’ordinaire les autres années). Trois ouvriers de l’ONF se sont attelés au travail pour pratiquer ce nettoyage exceptionnel, l’entretien ordinaire et même la réouverture de quelques sentiers de gestion très encombrés de végétation.

 

Pages