S'identifier
Saisissez votre nom d'utilisateur pour La Ligue pour la Protection des Oiseaux Auvergne.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.

Vigilance : Dates de battues sur la Réserve du Val d'Allier

19/10/2017

Nous vous informons que de novembre à fin mars, plusieurs battues seront organisées les jeudis sur la Réserve Nationale du Val d'Allier. Il nous est impossible de connaître à l'avance les secteurs d'intervention puisqu'ils sont choisis la veille de la battue.

Ainsi, nous vous déconseillons de vous rendre sur la réserve à ces dates :

- jeudis 16 et 30 novembre (journée entière)
- jeudis 14 et 21 décembre (journée entière)
 
Ces battues concernent la destruction de sangliers (sous l'autorité du préfet), elles sont organisées et encadrées par l'ONF.
 
Nous vous communiquerons ultérieurement les dates de janvier, février et mars.

 

Nouveau circuit nature à Monetay

31/08/2017

Au départ de Monétay-sur-Allier, le secteur de la réserve que nous vous proposons en circuit permet de traverser une palette de milieux naturels originaux : les landes et les forêts alluviales (ripisylves).

Découvrir le circuit

Conception : François Guelin

 

Réunions : Les principales rencontres depuis la dernière lettre

18/07/2017
  • DREAL, DDT, CEN Allier, LPO Auvergne : coordination des politiques RNN et Natura 2000 sur le Val d’Allier (20 avril 2017)
  • Conseil scientifique : 17 mai
  • DDT, agriculteurs et Chambre d’Agriculture : visite sur le terrain avec les locataires (mai 2017)
  • Avec la CDESI : dans le cadre de l’intégration du projet GTMC dans la Réserve (19 mai)
  • Réunions internes gestionnaires LPO, ONF : 14 mars, 12 avril, 24 mai
  • DDT, DREAL, LPO, ONF : présentation de l’état d’avancement du 3ème plan de gestion (4 juillet)
  • Avec l’Agglomération de Moulins : dans le cadre du schéma de développement touristique, positionnement de la Réserve par rapport à la politique touristique territoriale (20 mars et 6 juillet)
  • Avec les techniciens du service environnement du Conseil Départemental de l’Allier pour évoquer les différentes actions prévues dans le cadre du schéma de valorisation (4 juillet)

Dégâts de tempête : Les agents de l’ONF sur le pont

18/07/2017

Suite à la tempête qui a balayé certains secteurs du département de l’Allier à la fin juin, de nombreux dégâts ont été constatés dans plusieurs points de la Réserve. Il s’agissait surtout d’arbres tombés sur des clôtures ou menaçant des infrastructures (Camping de Neuvre). Les agents de l’ONF ont fait preuve d’une grande réactivité et sont intervenus avec le matériel adapté pour dégager et sécuriser les sites les plus touchés, avec l’aide de certains riverains.

Personnel de la réserve : Quelques changements

18/07/2017

Guillaume Le Roux est devenu conservateur LPO de la Réserve en remplacement de Pierre-André Dejaifve qui travaille désormais 3 jours par semaine.

Laurent Velle, agent de veille écologique ONF de la Réserve, s'oriente vers de nouveaux horizons. Frédéric Thauvin a repris le poste depuis le 1er janvier de cette année.

Cyrille Le Bihan, garde technicien ONF de la Réserve, est amené à prendre progressivement une autre affectation ; Mathieu Chevalier le remplace et s’occupera notamment de l’organisation des battues administratives.

Protection des milieux pionniers et subpionniers : Un enjeu déterminant

18/07/2017

Il s’agit d’exclure du pâturage les milieux les plus jeunes, avenir de la Réserve. Sont concernés : les plages minérales, les secteurs sableux avec une végétation annuelle ou biannuelle, les pelouses à orpins, celles à corynéphores ainsi que les boires et leurs berges.

Depuis 2016, des accords ont été passés avec les agriculteurs pour que les troupeaux évitent de pâturer et de piétiner ces zones typiques du paysage ligérien et de grande valeur patrimoniale. La mesure est bien comprise par les éleveurs. La plupart a posé une clôture pour diviser l’espace en deux usages, l’un protégé du bétail, l’autre brouté. La mise en place de clôtures se poursuit cette année après de nouvelles visites communes sur le terrain. Plus de 100 hectares se rapprochent ainsi d’une naturalité en évitant un piétinement qui était parfois intensif.

Pages