S'identifier
Saisissez votre nom d'utilisateur pour La Ligue pour la Protection des Oiseaux Auvergne.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.

Vous êtes ici

Busards cendrés

« Les busards ont l’infinie patience de la recherche.

Sans se lasser, ils rôdent au-dessus des marais, des landes et des champs, dont ils inspectent de près le sol et la végétation. » Paul Géroudet

Le busard cendré est habituellement un oiseau des milieux ouverts (steppes, plaines, collines, petites montagnes…). La localisation au sol de leurs nids les incitent à privilégier les zones possédant une couverture herbacée relativement haute et dense de manière à les dissimuler au regard des prédateurs. Les steppes, les landes basses, moyennes ou hautes ainsi que les tourbières offrent ce type de milieu. Cependant, la raréfaction des espaces naturels a encouragé l’espèce, ainsi que les deux autres busards d’Europe, à s’adapter à d’autres milieux. C’est pourquoi, depuis le milieu du XXème siècle, on peut observer ces rapaces dans les espaces cultivés. De nos jours, le busard cendré fréquente aussi les prairies pâturées ou fauchées, et surtout les champs de céréales (blé ou orge) ou de colza. Il est également de plus en plus courant de le voir nicher dans ces espaces. Cette adaptation entraîne donc la colonisation de nouvelles régions, tandis que l’intensification de l’agriculture se révèle devenir un danger pour l’espèce.

La France, derrière l’Espagne héberge la deuxième plus grande population en Europe (Russie exclue)

Le Busard cendré est une espèce assez largement répandue en Auvergne. La région accueille en effet la troisième population française derrière le Poitou-Charentes et la Champagne-Ardenne. Elle est bien implantée dans les départements du Puy-de-Dôme de la Haute-Loire et du sud de l’Allier, mais reste plus dispersé dans le Cantal.

Depuis le début des années 1980, la LPO agit en faveur des busards cendré. Des bénévoles parcourent la campagne pour repérer les couples, trouver les nids, et les protéger des destructions (moissons, fauches, ensilages…) avec l’aide des agriculteurs. Ce grand travail permet chaque année de sauver un grand nombre de poussins, ainsi jusqu’en 2016 c’est un total de 1196 jeunes que nous avons sauvé en Auvergne.

Sans ces actions de protections et de conservation, menées dans toutes les régions françaises qui abritent des busards cendrés, l’espèce disparaitrait de France en moins de deux décennies.

Le Busard cendré est classé parmi les espèces vulnérables dans la liste rouge des oiseaux nicheurs d’Auvergne. Les trois espèces de busards font parties des espèces les plus menacées en France, tous les trois montrent une tendance négative.

Nous continuerons donc d’agir, pour la sauvegarde des Busards cendrés dans les années à venir.

Contact

ROLLANT Clément

0776030491